Les 1001 Scènes plongent dans une comédie folle

La troupe lavalloise Les 1001 Scènes peut souffler après avoir trouvé un lieu de diffusion après la perte du Théâtre de la Grangerit affecté par un incendie. (Photo gracieuseté)

Après une peur bleue en raison de l’incendie ayant hypothéqué le Théâtre de la Grangerit où la troupe devait d’abord présenter sa nouvelle pièce, Un coffre dans le salon, Les 1001 Scènes se tourneront vers l’auditorium de l’école Leblanc pour faire rigoler la population lavalloise. Par Benoit LeBlanc.

Pour sa troisième production, l’équipe a jeté son dévolu sur un texte du dramaturge belge Charles Istace.

«C’est une histoire légère et comique, sans morale, à l’image de ce qu’on voit au théâtre d’été.»

Gisèle Milot, directrice artistique, troupe Les 1001 Scènes

«On assiste à un humour plutôt subtil livré par des personnages loufoques et colorés avec, au centre de nombreux quiproquos, le propriétaire d’un abattoir sur qui le ciel tombe sur la tête», d’exprimer Gisèle Milot, cofondatrice et directrice artistique des 1001 Scènes, un groupe fondé en octobre 2013.

Journée désastreuse

Pendant que le maître des lieux héberge et affronte une belle-mère colérique militant pour la défense des animaux, son épouse nymphomane tente de séduire tout ce qui bouge, en compagnie de voisins encombrants. D’autre part, un menuisier italien devient le souffre-douleur de cette famille nommée Dardenne.

«Sous le regard admiratif d’un assistant policier imitant tout ce qu’il fait, un sergent-détective rappelant l’inspecteur Clouzot, il voit des suspects de meurtre partout où il n’y en a pas, complète cette galerie protagonistes», poursuit Gisèle Milot qui joue également dans la pièce.

Alors qu’un possible meurtrier en série rôderait dans le quartier, un objet oublié pourrait bien être la clef du mystère.

Distribution bien garnie

La compagnie théâtrale répète depuis octobre 2017 cette production dans un local du Pavillon du Bois Papineau. La distribution comprend Marc Deschênes, Robert Reynaert, Mélissa Morin-Fullum, Monique Vromet, Rose Meyse, Steaven Labrecque, Pierre Pommainville et Ghislaine Champagne.

«Frédéric Laflamme en sera sa première mise en scène avec nous, de confier Gisèle Milot. C’est un perfectionniste absolument maniaque de théâtre et de détails qui nous a amenés à incarner nos rôles au maximum, en plus d’apprendre à mieux s’écouter et travailler entre comédiens.»

Doigts croisés, la troupe espère maintenant que tout sera rentré dans l’ordre en 2019 et que La Grangerit pourra de nouveau accueillir les différents artisans du théâtre amateur et semi-professionnel de Laval.

Les 1001 Scènes présentent la comédie Un coffre dans le salon, texte de Charles Istace, mise en scène de Frédéric Laflamme, assisté de Gilles Demers,  à l’auditorium de l’école Leblanc (1750, montée Masson), les 15 et 16 juin, à 20h, ainsi que le 17 juin, à 14h. Information:450 688-2600 ou 450 975-2498.

Be the first to comment on "Les 1001 Scènes plongent dans une comédie folle"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*